Partager Nous suivre sur Facebook

Les réalisations de SORREDIV

Nos réalisations

A Rwanza :

Photo ci-dessus : Centre de Formation Professionnelle à Rwanza.

• Plus de 20 mères célibataires sont actuellement à l’école.

• L’activité de SORREDIV se limite « aujourd’hui » à la commune de Butezi.

• Davantage de mères célibataires souhaiteraient pouvoir retourner à l’école. Ce sont les moyens financiers qui ne nous le permettent pas. N’hésitez pas à nous aider !

• Nous achetons du terrain pour cultiver et nourrir plus de monde.

• Certaines mères célibataires sont incapables de reprendre l’école aujourd’hui. Certaines ont des problèmes graves de vue, ou sont encore trop traumatisées par le viol. SORREDIV reste à leur écoute.

• Les mères célibataires peuvent travailler à Rwanza pendant les congés scolaires. Cela leur permet de gagner un peu d’argent et le fait d’être toutes ensemble, de partager leur expérience, les encouragent. Ce sont des journées heureuses pour toutes avec leurs enfants. Elles partagent les travaux nécessaires à Rwanza : peinture, jardinage, élevage, couture, etc. C’est l’occasion de leur donner déjà une petite formation.

Les bananiers que SORREDIV a planté à Rwanza.

• Au moins 2.000 hommes et femmes, directement ou indirectement, ont pu gagner leur vie lors des travaux de construction de la maison d’accueil, de la ferme, du Centre de Formation Professionnelle, de la construction de la route donnant accès à Rwanza, en travaillant aux champs, et à l’étable (entretien de l’étable , traite, soins du bétail, nourrissage, vêlages, etc.)

• Nous cultivons du maïs, du sorgho, de la luzerne, du niébé, de l’herbe à vache pour le bétail, ainsi que des plantes destinées à l’alimentation : haricots (la base de l’alimentation), des tomates, des oignons, du manioc et des pommes de terre.

• Plus de 1.000 bananiers ont été plantés.

• Plusieurs jeunes en formation sont désireux de s’engager dans le projet de SORREDIV à Rwanza : un architecte, des infirmières, des assistantes sociales. En septembre 2017, deux infirmières ont commencé 3 années d’études pour être sage-femme.

• En septembre 2017 s’ouvrira la première année de l’école maternelle.

L’étable que nous avons construit à Buringa.

Le bétail, emblème de la culture burundaise

Le bétail est au coeur de la vie burundaise. Une grande étable a été construite à Rwanza. Une autre étable est construite à Buringa à côté de la capitale « Bujumbura ». La demande de lait y est importante. La vente du lait permet de commencer l’autofinancement.

Le retour à l’école des mères célibataires, au coeur de SORREDIV.

Un Centre de Formation Professionnelle est construit.

Nous désirons offrir un enseignement qui tend à l’excellence tant pour les étudiants que pour les enseignants.

Nous voulons donner une formation à la vie, au respect de chacun, à l’entraide, à la solidarité et à la paix.
Toutes ces formations ont été choisies car elles répondent à un besoin au Burundi. Toutes donnent droit à un diplôme.
Les mères célibataires ayant réussi leurs études secondaires et d’autres jeunes de la région pourront suivre ces formations donnant droit à un diplôme.
Pour ceux et celles qui en auront les possibilités, l’université leur sera accessible. Ils pourront obtenir des grades d’ingénieurs.

C’est une vie pleine d’activités à Rwanza : à la ferme, dans les cultures et plus encore en fin de semaine et lors des vacances

A Rwanza :
Le centre d'Accueil à Rwanza.

Prévoir l’après

Accompagner ces jeunes mères célibataires, est Juste, est Bien.
Le chemin de l’autonomie est parfois long, et souvent semé d’embûches.
SORREDIV les prend en charge et leur donne la possibilité de gagner un peu d’argent pendant les vacances. SORREDIV reste à leur côté jusqu’à ce qu’elles deviennent autonomes.

Il est important de sensibiliser la communauté pour prévenir à temps le phénomène « enfant en détresse » par une éducation à la tolérance, à la convivialité, à la fraternité et à la cohabitation pacifique.

L’école maternelle

Une première classe de maternelle ouvrira en septembre 2017. Nous avons trouvé un enseignant et réuni les mères célibataires avec les mères habitant sur la colline. La classe de la première maternelle est partiellement équipée.

L’école maternelle de Rwanza, provisoirement installée dans d’autres locaux, permettra aux enfants d’être bien préparés pour l’école primaire, spécialement en leur donnant un bagage solide en français, en les préparant à la lecture, l’écriture, le calcul et des notions d’anglais. Les enfants apprendront à vivre ensemble dans le respect de l’autre, dans le partage, la solidarité et la paix.

Les enfants de l’école maternelle recevront un repas bien nécessaire. Le changement climatique est cause de manque d’eau, la saison des pluies n’est plus au rendez-vous, les cultures n’aboutissent pas ou ont un très petit rendement. La famine s’est installée, les prix des denrées alimentaires ont flambés et ne sont plus accessibles pour beaucoup de familles.

Nous avons acheté un véhicule polyvalent pour aller chercher et ramener les enfants chez eux.

N’hésitez pas à nous aider ! Il nous manque du matériel didactique, des petites chaises et des petites tables, pour ne pas que des enfants de 3 ans doivent rester toute la journée sur des petits bancs. Nous serions heureux de recevoir des petits lits de camps pour la sieste et de la vaisselle pour le repas..

Prévoir l’après
Deuxième local à aménager pour la 1ere maternelle, pour la sieste, les jeux calmes et le repas.

SORREDIV Belgique

  • • Des personnes interpellées par ce projet s’engagent dans notre association.
  • • Nous introduisons des dossiers dans les service-clubs pour des demandes précises.
  • • Nous cherchons de l’aide pour payer les études des mères célibataires. Au Burundi, les études sont payantes.

Nous avons acheté un pickup pour amener les enfants à l’école.

  • • Nous payons les études de certains jeunes, interpellés par le projet de SORREDIV et qui ont décidés de venir s’y engager. Ils sont très présents pendant les vacances et ont déjà, pour certains et certaines, des responsabilités importantes à Rwanza.
  • • Nous achetons et envoyons des médicaments ponctuellement.
  • • Nous avons envoyé un container en juillet 2017 avec le matériel reçu ou acheté en Belgique : des machines à coudre que nous donnerons aux mères célibataires à l’issue de leur formation avec un petit pécule pour commencer leur vie ; des meubles pour équiper la cuisine du Centre de Formation Professionnelle, etc.
  • • Pour notre bétail nous avons pris contact avec « Vétérinaires sans Frontières » et l’Association Wallonne de l’Elevage (AWE) pour obtenir des semences pour l’insémination et améliorer ainsi la qualité du bétail.
  • • Nous organisons ponctuellement des activités destinées à financer les projets.

Ici, tout le monde travaille

Rwanza est appelé à grandir, des demandes nous sont faites, elles répondent à de vrais besoins. Nous devons sécuriser nos projets par l’autofinancement. Nous le devons aux personnes qui ont mis leur confiance dans SORREDIV, tant au Burundi qu’en Belgique.

En résumé...


Maison d’accueil

Nos réalisations

Construite

Nos besoins

Equipement de la cuisine.


Centre de formation professionnelle

Nos réalisations

Construit.
Doit être équipé selon les demandes du Ministère de l’Éducation.

Nos besoins

Équipement : aide pour l’achat du matériel nécessaire pour les différentes sciences qui seront étudiées.


Ecole maternelle

Nos réalisations

Agréée.
Ouverture de la première maternelle en septembre 2017.

Nos besoins

Manque une partie de l’équipement, spécialement l’équipement didactique, et des petites chaises et tables pour que les enfants ne soient pas toute la journée assis sur leur pupitre. Ces tables et chaises permettrons de faire des petits groupes pour apprendre le travail ou les jeux en équipe.
En Afrique, tous les enfants vont à l’école en uniforme. Nous cherchons de l’aide pour les acheter.
Aide pour fournir des repas aux enfants.
Salaire de l’enseignant, achat d’une petite moto.


Véhicule pour aller chercher et ramener les enfants à l’école.

Nos réalisations

Nous avons acheté un Pick Up double cabine (polyvalent) équipé pour prendre les enfants et pour d’autres travaux.

Nos besoins

Aide pour rembourser l’emprunt de ce véhicule et pour le carburant.


Urgence de l’eau

Nos réalisations

Nous avons entré un premier dossier à la Heineken Africa Foundation, mais il n’a pas été accepté. Nous allons entrer une nouvelle demande bientôt.
Nous avons fait un emprunt pour commencer les travaux rapidement, avant de recevoir les subsides, car sans eau, on ne peut rien faire. C’est l’urgence absolue.
En savoir plus...

Nos besoins

Financement d’un projet d’eau potable pour Rwanza et pour 6.000 ménages du voisinage. Projet d’irrigation avec peu d’eau.


Cultures

Nos réalisations

Acquisition de terrains, pour cultiver.

Nos besoins

Aide financière pour l’équipement agricole de la ferme.
Aide pour l’achat de semences, jusqu’à ce que nous puissions avoir nos propres semences. Semences de luzerne Australienne, ou Californienne « dite à longue dormance ».


Grande étable à Rwanza

Nos réalisations

Construite.

Nos besoins

Équipée partiellement.


Étable de Buringa (Bujumbura)

Nos réalisations

Construite partiellement.

Nos besoins

Équipée partiellement.


SORREDIV Belgique
Les mères célibataires de Rwanza cultivent la terre pour subvenir à leurs besoins et apprendre comment faire fructifier au mieux la terre du pays.
bandeau

"Je m’appelle Dina. J’habite dans la province de Ruyigi et depuis plusieurs années je suis active dans SORREDIV à Rwanza.
Le projet de SORREDIV a soulevé un immense espoir, spécialement chez nous, province pauvre , où nous n’avons pas les possibilités de la capitale.
Rwanza est vraiment un lieu d’espérance et d’écoute. Nous y accueillons spécialement les mères célibataires, mais il y a un passage incessant de personnes qui viennent demander un conseil ou qui désirent voir si l’école maternelle va bientôt commencer. Elle est prête, tout est préparé pour commencer en septembre.
Pour SORREDIV je me suis formée, comme infirmière, parce que je désire être encore plus proche et plus utile dans ce projet qui accueille les mères célibataires et qui veut les aider à retrouver leur Dignité.
Il est important d’être à leurs côtés, de les écouter, et de veiller à ce que leurs enfants, ,filles ou garçons, puissent, bien que n’ayant pas de statut, aller à l’école et un jour avoir une vie avec des droits, dont celui de travailler et de créer une famille."

9 mai 2017 - Dina, infirmière.

"Pourquoi j’aime le projet de SORREDIV et m’y suis engagée ? J’aime ce projet qui vient en aide aux mères célibataires et aux enfants non accompagnés. Je suis fière de savoir que malgré les difficultés rencontrées, ces jeunes mères réussissent leurs secondaires et se préparent à commencer trois années de formation qui leur donneront un diplôme. Celui-ci les aidera à trouver du travail et à s’assumer financièrement. SORREDIV les aide à retrouver leur Dignité, à regarder avec plus de confiance leur avenir et celui de leur enfant. C’est un projet juste et bon. La justice, quand elle est accompagnée de la bonté, rend libre et heureux. Partager ce projet, rend Libre et Heureux. Si vous avez des questions, des propositions pour nous aider, c’est avec joie que je vous répondrai, que je vous écouterai."

Juin 2017 - Baronne Jean de Favereau de Jeneret, Présidente SORREDIV Belgique

NOUS CONTACTER

EN BELGIQUE : SORREDIV ASBL

N° d’admission : 838084552

AU BURUNDI : SORREDIV ASBL

B.P. 5310 BUJUMBURA, BURUNDI Toussaint 0025779584939


Photo de l'abbé
Photo de la Baronne

ABBÉ VENANT SENKWARE

Baronne Jean de Favereau

SORREDIV ASBL (

Ce projet, né dans les soubresauts d’une de ces terribles guerres de la fin du XXè siècle, est une éclatante riposte de la vie ! Quoi de plus intensément vivant que de redonner sa dignité à une jeune mère abusée et à son enfant ? C’est toute sa communauté qui retrouve alors sa vitalité !

|couper{150}|textebrut)
Luxembourg