Partager Nous suivre sur Facebook

SORREDIV a besoin de vous pour se développer. Qui que vous soyez, quels que soient vos moyens, vous pouvez nous aider...

nous aider

1 / Par une contribution financière

Par un virement au compte bancaire de SORREDIV ASBL

n° 001-6580274-64 BNP PARIBAS FORTIS

IBAN : BE29 0016 5802 7464 - BIC : GEBABEBB

Tout don annuel (même fractionné) de 40 euros et plus donne droit à l’exonération fiscale. Nous vous adresserons le document de l’exonération fiscale avec une lettre d’accompagnement vous donnant des nouvelles de la vie à Rwanza pendant l’année écoulée. Nous vous parlerons aussi des activités qui ont eu lieu en Belgique et celles que nous prévoyons organiser pendant cette année.

Les ordres permanents de 5, 10 ou 20 Euros par mois nous aident beaucoup et nous permettre de faire vivre les projets à plus long terme. 5 Euros par mois nous permettent de nourrir 5 enfants pendant 1 jour. Un ordre permanent de 5 Euros par mois vous donne droit à l’exonération fiscale.

Si vous avez des idées, des propositions à nous faire (visite d’un lieu intéressant, film, ou d’autres activités), elles sont les bienvenues.

Vos dons contribueront notamment à payer les études des mères célibataires. Au Burundi, les études sont payantes. Un autre besoin très actuel : une aide à l’achat d’un véhicule Pick Up double cabine polyvalent équipé pour prendre les enfants et pour d’autres travaux et l’achat du carburant.

Pour connaître l’ensemble de nos besoins financiers et en matériel, rendez-vous sur la page de nos réalisations.

1 / Par une contribution financière
Distribution des dons que vous avez envoyés (vêtements et objects de première nécessité) aux mères célibataires de Rwanza.

2/ Par un don en nature

Nous sommes à la recherche de matériel agricole, tels que débroussailleuse, motoculteur, matériel pour l’agriculture et l’élevage…

Nos besoins sont importants et variés :

Matériel didactique et d’équipement scolaire, équipement pour :

le Centre de Formation Professionnelle,

l’école maternelle : très urgent ! L’école ouvre ses portes en septembre 2017 : livres en bon état, ex : dictionnaire imagé pour les plus petits, livres de contes, mon abécédaire, les chiffres, « La petite poule rousse », « Tibili le petit garçon qui ne voulait pas aller à l’école » (beaucoup de bons livres à petits prix chez Amazon), pour nous permettre de commencer une petite bibliothèque, matériel didactique, des petites chaises et des petites tables, des petits lits de camps pour la sieste et de la vaisselle pour le repas.

Un véhicule polyvalent, nécessaire pour transporter les enfants (Aide financière pour rembourser l’emprunt de l’achat du véhicule).

Moustiquaires traitées pour lutter contre le paludisme.

Médicaments bien précis pour les gens et pour la médecine vétérinaire (contactez-nous).

Semences

• la « luzerne Australienne », une luzerne à longue dormance,

• des semences appropriées à un sol assez acide et qui conviennent pour des cultures à 1800m d’altitude.

Vêtements

• en particulier pour les enfants, et les bébés,

• des salopettes de travail pour les adultes (bleues, le vert étant l’uniforme des prisonniers !),

• des tabliers, ou du tissu pour les faire,

• des chaussures.

Matériel de couture

• des coupons de tissu pour les cours de coutures,

• du tissu pour confectionner les uniformes des enfants,

• des ciseaux,

• des aiguilles,

• du fil à coudre,

• des machines à coudre,

• des mètres rubans…

la liste est longue !

Pour la ferme d’élevage et d’agriculture :

• du matériel pour faire du fromage,

• des cruches pour le lait et pour porter de l’eau potable aux personnes âgées,

• des ruches (pas les abeilles) pour faire du miel.

Nous actualiserons la liste du matériel au fur et à mesure de l’avancement du projet SORREDIV au Burundi. Celui qui sera déjà reçu, ne sera plus nécessaire, mais de nouveaux besoins viendront avec le développement du projet. Chacune des formations qui seront données au Centre de Formation Professionnelle doit être équipée. Nous avons besoin de matériel pour chacune d’entre elles.

3/ Par le partage de vos compétences sur place

Nous serons heureux de vous accueillir si vous avez des qualifications permettant d’apporter un soutien réel dans des branches bien spécifiques.

• Ainsi une personne spécialisée en gestion sera utile pour aider à mettre en place un vrai plan de gestion à long terme.

• Des personnes qualifiées en informatique,

• Des professeurs de français, d’anglais, de mathématiques et de sciences seront utiles pour aider les mères célibataires à se remettre à niveau sur le plan scolaire.

• Une personne spécialisée en élevage et agriculture pourrait nous aider à améliorer notre façon de cultiver, à mieux connaître notre terre et à l’améliorer, à cultiver avec peu d’eau, « le goutte à goutte », ainsi qu’à apporter ses connaissances pour l’élevage du bétail et pour le petit élevage.

• Un professeur de couture, et un professeur de cuisine seraient les très bien venus pour des formations de quelques semaines à quelques mois.

Nous pouvons vous loger, mais il vous sera demandé une participation aux frais journaliers.

• Les plus jeunes : scouts, guides ou étudiants, ayant terminé les secondaires sont bienvenus en petits groupes pour des travaux de construction, de peinture. Ils partageront avec les jeunes et les moins jeunes un lien de confiance, et de découverte, dans le respect de l’autre. Ils apprendront la vie et les attentes des jeunes du Burundi.

3/ Par le partage de vos compétences sur place
L'étable que nous avons construit à Rwanza.

4/ Par un appui technique, une assistance psychologique ou toute initiative qui permet de faire avancer notre projet.

Tout geste en faveur du projet sera le bienvenu

LE DON, VU PAR LA CHRONIQUEUSE
LILOU MACE

"Les dons sont un modèle de fonctionnement. Je ne vois pas cela comme demander de l’argent ou mendier, mais bien comme une façon de permettre à des gens de recevoir une aide qui n’a pas de prix. À chacun la liberté d’évaluer cette aide et d’offrir si le coeur lui en dit. Aucune obligation, aucune valeur de prix contrôlée, mais une vraie liberté pour le donneur de soutenir ou pas et pour quel montant. C’est avant tout un don du coeur. Dans le don, je m’efface."
https://www.youtube.com/user/liloumacefr

bandeau

"Je m’appelle Dina. J’habite dans la province de Ruyigi et depuis plusieurs années je suis active dans SORREDIV à Rwanza.
Le projet de SORREDIV a soulevé un immense espoir, spécialement chez nous, province pauvre , où nous n’avons pas les possibilités de la capitale.
Rwanza est vraiment un lieu d’espérance et d’écoute. Nous y accueillons spécialement les mères célibataires, mais il y a un passage incessant de personnes qui viennent demander un conseil ou qui désirent voir si l’école maternelle va bientôt commencer. Elle est prête, tout est préparé pour commencer en septembre.
Pour SORREDIV je me suis formée, comme infirmière, parce que je désire être encore plus proche et plus utile dans ce projet qui accueille les mères célibataires et qui veut les aider à retrouver leur Dignité.
Il est important d’être à leurs côtés, de les écouter, et de veiller à ce que leurs enfants, ,filles ou garçons, puissent, bien que n’ayant pas de statut, aller à l’école et un jour avoir une vie avec des droits, dont celui de travailler et de créer une famille."

9 mai 2017 - Dina, infirmière.

"Pourquoi j’aime le projet de SORREDIV et m’y suis engagée ? J’aime ce projet qui vient en aide aux mères célibataires et aux enfants non accompagnés. Je suis fière de savoir que malgré les difficultés rencontrées, ces jeunes mères réussissent leurs secondaires et se préparent à commencer trois années de formation qui leur donneront un diplôme. Celui-ci les aidera à trouver du travail et à s’assumer financièrement. SORREDIV les aide à retrouver leur Dignité, à regarder avec plus de confiance leur avenir et celui de leur enfant. C’est un projet juste et bon. La justice, quand elle est accompagnée de la bonté, rend libre et heureux. Partager ce projet, rend Libre et Heureux. Si vous avez des questions, des propositions pour nous aider, c’est avec joie que je vous répondrai, que je vous écouterai."

Juin 2017 - Baronne Jean de Favereau de Jeneret, Présidente SORREDIV Belgique

NOUS CONTACTER

EN BELGIQUE : SORREDIV ASBL

N° d’admission : 838084552

AU BURUNDI : SORREDIV ASBL

B.P. 5310 BUJUMBURA, BURUNDI Toussaint 0025779584939


Photo de l'abbé
Photo de la Baronne

ABBÉ VENANT SENKWARE

Baronne Jean de Favereau

SORREDIV ASBL (

Ce projet, né dans les soubresauts d’une de ces terribles guerres de la fin du XXè siècle, est une éclatante riposte de la vie ! Quoi de plus intensément vivant que de redonner sa dignité à une jeune mère abusée et à son enfant ? C’est toute sa communauté qui retrouve alors sa vitalité !

|couper{150}|textebrut)
Luxembourg