Partager Nous suivre sur Facebook

Premiers jours de l’école maternelle Sainte-Anne à Rwanza

Premiers jours de l’école maternelle Sainte-Anne à Rwanza

SORREDIV a la joie de vous annoncer l’ouverture de la première année maternelle à l’école Sainte-Anne à Rwanza.
Nous avons choisi Sainte-Anne comme protectrice de la nouvelle école.

Les enfants apprennent à vivre ensemble, à partager, communiquer et jouer.

Que se passe-t’il après presqu’un mois de classe à l’école maternelle Sainte Anne à Rwanza ? Les enfants ne pleurent plus, jouent, et mangent ensemble. Ils ont compris qui était leur instituteur et deviennent plus attentifs. Ils apprennent le français, ont des activités créatives, et l’école devient leur seconde maison.
Quel retournement de situation dans ce coin qu’on disait "perdu" !

L’école Sainte Anne accueille les enfants gratuitement, tant ceux des mères célibataires que ceux de l’entourage, et répond bien au projet de SORREDIV qui est "La Dignité de la Vie".
Une mamy de 87 ans à cousu, avec joie, leurs uniformes.

Mais ce que désire aussi l’école Sainte Anne est que les enfants apprennent déjà tout petits à vivre dans le respect des uns et des autres et dans "la Paix."
La Paix, SORREDIV l’espère durable.
Que de vie apportent ces enfants à Rwanza !
Ils sont des "semences d’espérance" d’un monde meilleur.

Retour à la liste d'actus
bandeau

"Je m’appelle Dina. J’habite dans la province de Ruyigi et depuis plusieurs années je suis active dans SORREDIV à Rwanza.
Le projet de SORREDIV a soulevé un immense espoir, spécialement chez nous, province pauvre , où nous n’avons pas les possibilités de la capitale.
Rwanza est vraiment un lieu d’espérance et d’écoute. Nous y accueillons spécialement les mères célibataires, mais il y a un passage incessant de personnes qui viennent demander un conseil ou qui désirent voir si l’école maternelle va bientôt commencer. Elle est prête, tout est préparé pour commencer en septembre.
Pour SORREDIV je me suis formée, comme infirmière, parce que je désire être encore plus proche et plus utile dans ce projet qui accueille les mères célibataires et qui veut les aider à retrouver leur Dignité.
Il est important d’être à leurs côtés, de les écouter, et de veiller à ce que leurs enfants, ,filles ou garçons, puissent, bien que n’ayant pas de statut, aller à l’école et un jour avoir une vie avec des droits, dont celui de travailler et de créer une famille."

9 mai 2017 - Dina, infirmière.

"Pourquoi j’aime le projet de SORREDIV et m’y suis engagée ? J’aime ce projet qui vient en aide aux mères célibataires et aux enfants non accompagnés. Je suis fière de savoir que malgré les difficultés rencontrées, ces jeunes mères réussissent leurs secondaires et se préparent à commencer trois années de formation qui leur donneront un diplôme. Celui-ci les aidera à trouver du travail et à s’assumer financièrement. SORREDIV les aide à retrouver leur Dignité, à regarder avec plus de confiance leur avenir et celui de leur enfant. C’est un projet juste et bon. La justice, quand elle est accompagnée de la bonté, rend libre et heureux. Partager ce projet, rend Libre et Heureux. Si vous avez des questions, des propositions pour nous aider, c’est avec joie que je vous répondrai, que je vous écouterai."

Juin 2017 - Baronne Jean de Favereau de Jeneret, Présidente SORREDIV Belgique

NOUS CONTACTER

EN BELGIQUE : SORREDIV ASBL

N° d’admission : 838084552

AU BURUNDI : SORREDIV ASBL

B.P. 5310 BUJUMBURA, BURUNDI Toussaint 0025779584939


Photo de l'abbé
Photo de la Baronne

ABBÉ VENANT SENKWARE

Baronne Jean de Favereau

SORREDIV ASBL (

Ce projet, né dans les soubresauts d’une de ces terribles guerres de la fin du XXè siècle, est une éclatante riposte de la vie ! Quoi de plus intensément vivant que de redonner sa dignité à une jeune mère abusée et à son enfant ? C’est toute sa communauté qui retrouve alors sa vitalité !

|couper{150}|textebrut)
Luxembourg